Le référentiel de Lire et Ecrire

Notre outil de positionnement linguistique est disponible en ligne. Le niveau que nous renseignons est fourni à titre indicatif et représente bien souvent le niveau de compétences des groupes avec lesquels les activités ont été testées. Les critères de niveau sont particulièrement importants dans les animations qui recourent à la lecture ou à l’écriture. Des adaptations sont cependant toujours nécessaires.

Nous vous proposons ici une synthèse (très...synthétique !) des compétences acquises aux différents niveaux, tels que définis par le test de positionnement de Lire et Ecrire dans sa version de 2015. Nous vous invitons à vous référer au document complet pour plus de précisions.

ORAL

Oral débutant
Ce sont les personnes qui n’ont pas les compétences du niveau 1. Elles comprennent peu ou pas du tout le français, et s’expriment pas ou seulement avec des mots juxtaposés ou quelques phrases simples pas toujours correctes.

Oral 1
Les personnes positionnées ici communiquent de façon très simple au sujet d’elles-mêmes, de leur famille et de leur environnement concret et immédiat. Leur interlocuteur doit parler lentement et distinctement, en répétant. Elles s’expriment en utilisant des mots juxtaposés ou phrases simples avec parfois une prononciation ou une intonation mal maîtrisées qui peut nuire à la compréhension. Certaines parties ne sont pas toujours compréhensibles.

Oral 2
La communication est possible si l’interlocuteur est attentif, s’il reformule ou comble les erreurs ou les manques de l’expression du locuteur. Les productions sont essentiellement des expressions simples ou des phrases simples. Certaines d’entre elles comportent des erreurs élémentaires, des omissions, des imperfections, des structures non terminées, des verbes non conjugués. Les personnes comprennent quasiment toutes les courtes indications qui décrivent un événement, une scène de la vie quotidienne ou personnelle.

Oral 3
La communication est possible sans trop d’efforts de l’auditeur. L’interlocuteur comprend l’expression du locuteur, il doit de temps en temps compenser des erreurs de la production orale mais cela n’encombre pas la communication. Il reste des imperfections, mais le lexique est adapté à la tâche demandée. Les personnes comprennent l’essentiel d’un message court, simple et exprimé clairement en langage courant portant sur un événement familier ou quotidien.

Oral 4
Au niveau 4, les personnes s’expriment en termes simples pour raconter des expériences et des événements de leur passé personnel. De manière générale, un auditeur habitué aux locuteurs de l’alphabétisation n’a plus de difficulté à comprendre l’expression de la personne. Elles comprennent suffisamment d’éléments et la logique qui les sous-tend pour saisir globalement une ou deux idées maîtresse d’un événement d’actualité à la radio.

Oral 5
Les personnes donnent leur avis sur des situations concrètes, elles donnent leur opinion sur des sujets liés à leurs centres d’intérêt ou sur des sujets d’actualité qui les touchent. Elles comprennent finement un journal radio, elles peuvent y réagir en argumentant leurs points de vue ou exprimer simplement leurs opinions ; elles donnent les raisons et les explications de leurs opinions ou projets. Le discours produit à ce niveau est compris par un auditeur « tout venant ».

LECTURE

Lecture débutant
Les personnes positionnées à ce niveau ne reconnaissent pas ou très peu de signes graphiques (logos, sigles, pictogrammes) et de mots écrits en français.

Lecture 1
Les personnes savent à quoi servent la plupart des écrits. Elles peuvent mentionner et/ou en expliciter, de façon simple, la nature et la fonction, repérer des données chiffrées conventionnelles comme un numéro de téléphone, une date, un prix, un horaire... Les personnes peuvent repérer les données mais ne les lisent pas toutes ou se trompent.

Lecture 2
Les personnes peuvent repérer des informations prévisibles dans des documents courants ou personnels, telles qu’une adresse, un expéditeur dans un document usuel comme une facture, un prospectus informatif, une affiche... Les personnes lisent quelques mots, soit parce qu’elles les connaissent, soit parce qu’elles
déchiffrent les graphèmes qui le composent. La lecture peut être lente, hésitante. Nous ne parlons pas de lecture à voix haute mais de l’acte de lire pour soi, pour faire du sens.

Lecture 3
Les personnes se repèrent dans un document et peuvent lire des petits textes courts (2, 3 phrases) et écrits en langue courante concernant des sujets quotidiens, des thèmes de l’environnement proche et connu (loisirs, professionnel, social).
La personne ne déchiffre peut-être pas chacun des mots écrits mais elle peut, avec ce qu’elle lit, comprendre globalement le contenu du texte.

Lecture 4
Les personnes situées à ce niveau comprennent de manière globale une grande partie des idées et informations d’un article simple sur des questions d’actualité, des rapports courts et des textes littéraires. Elles peuvent aussi émettre des hypothèses sur des mots dont elles ne connaissent pas le sens et les vérifier avec le dictionnaire. Enfin, elles trouvent aisément des informations dans des revues, catalogues, journaux, cartes ou plans etc.

Lecture 5
Les personnes comprennent finement l’entièreté des informations, des sujets abordés dans le texte. Elles pourront les utiliser pour réaliser leur projet. Le temps nécessaire à la compréhension peut être plus important que celui d’un lecteur
aguerri qui lit pour le plaisir.

ECRITURE

Ecriture débutant
Les personnes positionnées à ce niveau ne maîtrisent pas le geste graphique. Elles ne savent ni copier, ni écrire.

Ecriture 1
Les personnes situées à ce niveau peuvent remplir un questionnaire sur leur identité, recopier des phrases courtes, écrire une liste de courses. Les personnes sont hésitantes, n’écrivent pas avec fluidité ou s’aident d’un modèle. Certains mots sont phonétiques, mais reconnaissables.

Ecriture 2
A ce niveau, les personnes peuvent écrire des textes personnels courts et simples de mémoire. Tous les mots produits sont reconnaissables phonétiquement et certains sont correctement écrits. Le geste graphique est fluide. La ponctuation est généralement absente hormis la majuscule de début de texte et le point final.

Ecriture 3
Les personnes écrivent un texte qui est adressé à une personne, parfois une signature est mentionnée mais la mise en page épistolaire n’est pas présente.
Le texte produit est court (2 ou 3 phrases). La ponctuation est présente mais peu pertinente comme aide à la compréhension du texte. La structure syntaxique des phrases est simple, avec quelques fois un connecteur simple (et, mais,...). Les verbes sont parfois conjugués et accordés correctement. L’orthographe d’usage et les accords de mots (noms communs, adjectifs, adverbes) sont partiellement maîtrisés. Des mots s’écrivent phonétiquement.

Ecriture 4
Les personnes écrivent une lettre avec un en-tête et une signature, une mise en page simple est présente. Le sujet de la lettre est précisé et développé simplement. La ponctuation est présente pour soutenir la compréhension du texte, il manque parfois des éléments de ponctuation comme les virgules. Les phrases sont simples ou complexes (propositions articulées par des connecteurs simples
et fréquents). Les verbes sont conjugués et accordés correctement à 50 %.
Une majorité des mots (noms communs, adjectifs, adverbes) sont écrits correctement. Il reste bien sûr de nombreuses erreurs, mais elles n’empêchent pas la compréhension globale de ce qui est noté.

Ecriture 5
La production écrite contient, comme l’exige la compétence, une formule d’appel, une formule de politesse ou une salutation et une signature. Il peut s’agir d’une mise en page souple telle celle des emails. Le texte est composé de plus de 4 phrases. Le contenu est une opinion argumentée simplement. Pour la syntaxe, il y a une réelle maîtrise des mots liens, reflétant bien les idées et leurs articulations.
La ponctuation est le plus souvent pertinente et complète. Les verbes sont correctement conjugués à 80 %. L’orthographe et le cas échéant les accords des noms, adjectifs et adverbes sont également corrects à 80 %.

Voir le référentiel complet

Participez à la vie de ce site

Vous avez réalisé une animation TIC dans votre groupe. Vous avez travaillé la vidéo avec votre groupe. Vous avez réalisé une pratique en utilisant un appareil photo,…

Pourquoi ne pas publier l’une de vos pratiques sur ce site ?

Proposez une activité